Antidote - l'Édition 9 en français et en anglais

Correcteur grammatical, dictionnaires et guides

Antidote® de la société québécoise Druide informatique est un logiciel réunissant les plus grands ouvrages de référence de la langue française : dictionnaires de définitions, de conjugaison, de synonymes, de guides linguistiques couvrant la grammaire, la ponctuation, la typographie et bien plus encore. Le correcteur d'Antidote, l'outil phare de la suite, s'intègre dans vos logiciels de rédaction et s'attaque alors à l'analyse grammaticale de vos textes pour y déceler les erreurs d'orthographe et de grammaire.

Cet article donne un aperçu des possibilités d'un des logiciels leader du marché dans l'aide à la rédaction du français.

Mise à jour du 09/09/2016 : depuis la publication de cet article est sortie l'Édition 9 d'Antidote. En plus de l'enrichissement des ouvrages de référence, la nouvelle mouture s'approprie davantage la stylistique de vos textes, pour des détections toujours plus fines d'erreurs et des propositions de style plus pertinentes. Antidote va même encore plus loin en mettant à disposition le module optionnel anglais : guides, dictionnaires et correcteur, adaptés pour l'anglais, et cohabitant avec leur équivalent en français.

Pour découvrir les principales nouveautés de l'Édition 9, vous pouvez vous rendre directement au paragraphe qui lui est consacréAntidote Édition 9 .

20 commentaires Donner une note à l'article (5)

Article lu   fois.

L'auteur

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Installation

Antidote est actuellement disponible sous Windows, Linux et Mac. Il existe une version MobileVersion Mobile pour iPhone et une version ArdoiseVersion Ardoise pour iPad. Il faudra encore patienter pour une éventuelle version Ardoise pour Android.

Sous Windows, avec les codes d'installation en main, l'installation se fait sans problèmes grâce à l'assistant :

Image non disponible

Après avoir suivi les étapes d'enregistrement de la licence, l'installateur découvre automatiquement les principaux logiciels d'édition de texte disponibles sur votre poste pour l'intégration d'Antidote :

Image non disponible

Sous Linux, il faudra peut-être effectuer les différentes intégrations dans un deuxième temps après avoir lancé Antidote, en suivant les indications dans la fenêtre :

Image non disponible

II. Antidote et son intégration dans vos logiciels

Comme vous l'avez constaté à l'installation, Antidote s'intègre dans les principaux logiciels d'édition du marché. Voir la liste complète en suivant ce lienCompatibilités.

Sous Windows, tous les menus et options sont également accessibles à partir de l'Agent Antidote, toujours disponible quand vous le souhaitez, dans la barre des tâches :

Image non disponible
Image non disponible

Découvrons comment s'effectue l'intégration dans quelques-uns de ces logiciels.

II-A. Microsoft Word

Un onglet Antidote est visible en haut à droite. Les ouvrages et l'icône de lancement du correcteur sont alors présentés dans le ruban.

Image non disponible

II-B. LibreOffice Writer

Les icônes d'accès aux ouvrages et au correcteur sont visibles dans une nouvelle barre d'outils Antidote. L'accès est aussi possible à partir du menu Antidote.

Image non disponible

Si Antidote s'intègre bien dans les modules Writer, Calc, Impress et Draw de LibreOffice, il n'est pas reconnu dans les modules équivalents d'Apache OpenOffice.

II-C. Mozilla Firefox

Antidote s'intègre en tant que module complémentaire (menu Outils > Modules complémentaires) :

Image non disponible

Une fois le logiciel installé, les icônes d'accès aux ouvrages et au correcteur sont visibles dans une nouvelle barre d'outils Antidote. L'accès est aussi possible à partir du menu Outils.

Intégration dans Firefox

Parmi les navigateurs, Antidote s'intègre aussi dans Internet Explorer (8 à 11) et Google Chrome.

III. Les dictionnaires et guides linguistiques

Image non disponible
Image non disponible

III-A. Les dictionnaires

Antidote réunit pas moins de dix dictionnaires, allant du dictionnaire usuel des définitions à celui des synonymes, du dictionnaire des cooccurrences à celui des champs lexicaux, etc.

Après avoir sélectionné un mot, vous pouvez accéder aux dictionnaires en cliquant sur l'icône qui les représente, le livre vert :

Icône livre vert

Exemple d'aperçu après avoir saisi le mot « web » comme mot vedette :

Image non disponible

Le panneau principal donne la ou les définitions comme dans un dictionnaire classique. La colonne de gauche vous présente les différents dictionnaires et le nombre d'occurrences trouvées dans chacun d'eux pour le mot vedette. Vous pouvez alors naviguer dans les différents dictionnaires, cliquer sur les liens hypertextes présentés et revenir en arrière.

Ici, le dictionnaire des synonymes retourne « Toile », celui des cooccurrences(1) retourne Web sémantique, Web marchand, Web invisible, etc.

Image non disponible
Champ lexical du mot vedette « Web » classé par force. Remarquez le mode de navigation dans le champ lexical à partir du nuage de tags en bas à droite.

La conjugaison avec son dictionnaire associé n'est pas en reste avec les verbes conjugués sous toutes les formes et tous les temps :

Image non disponible
Dictionnaire de la conjugaison : formes simples du verbe « apprécier ». Eussé-je autant apprécié la conjugaison sans Antidote ? Encore eût-il fallu…

À noter que la zone de saisie du mot vedette permet la recherche multimot et la recherche par variables (ex. : « biz* » pour une recherche de mots commençant par « biz »). Vous pouvez aussi combiner toute sorte de critères avec des filtres complexes afin d'affiner vos recherches :

Image non disponible
Image non disponible
Recherche multicritère : mots avec certaines lettres inconnues ET appartenant au domaine « histoire »

III-B. Les guides linguistiques

Ils sont au nombre de dix.

Guides linguistiques

Ce sont des centaines d'articles exposant en détail les règles et conventions qui gouvernent la langue française.

Ils sont accessibles notamment en cliquant sur l'icône qui les représente, le livre orange :

Image non disponible

Par exemple le guide d'orthographe propose une série d'articles sur les prescriptions de rectifications du Journal officiel de la République française de décembre 1990 :

Image non disponible
Graphies rectifiées de certains mots depuis 1990

Vous pouvez d'ailleurs tenir compte ou non de ces rectifications de l'orthographe parmi les nombreux réglages linguistiques et typographiques du correcteur orthographique d'Antidote :

Image non disponible
Image non disponible
Le guide de typographie : les fameuses règles de l'énumération avec lesquelles nous continuerons d'enquiquiner de nombreux rédacteurs de Developpez. Nous pardonneront-ils un jour ?
Image non disponible
Le guide de style : tenir compte des régionalismes et régler la sensibilité du correcteur au belgicisme ;-)

III-C. En résumé…

À titre d'exemple, faisons un peu de révisions sur les règles d'accord en genre et en nombre des adjectifs de couleur :

Adjectif rouge
Révisions sur les adjectifs de couleur
  1. Dans l'application Texte de LibreOffice, l'adjectif « rouges » dans « les roses rouges » est sélectionné. Puis on accède aux dictionnaires (par exemple avec un clic droit, on clique sur l'icône avec le livre vert).
  2. « rouges » étant le mot vedette…
  3. …sa définition nous est présentée dans le contexte de l'adjectif.
  4. Un lien cliquable « Adjectif de couleur » est proposé. Suivons-le.
  5. Une fenêtre s'ouvre sur le guide de la grammaire au chapitre « Adjectif de couleur ».

On y apprend que « rouges » était bien orthographié en suivant la règle générale de l'accord des adjectifs, mais qu'il y a aussi des cas particuliers comme cela arrive souvent dans la langue française.

En résumé, les dictionnaires réunissent dans une interface unique de consultation, de recherche multicritère et de présentation tous les trésors de la langue française. Dans le contexte d'une relecture d'un document écrit, où vous accrochez sur un mot ou un groupe de mots, vous commencerez naturellement par consulter le dictionnaire classique des définitions. Et comme tous les mots présentés dans les multiples dictionnaires sont cliquables, peut-être vous mettrez-vous à fureter dans les couloirs de la langue française au gré de votre curiosité, à la recherche d'un synonyme ou d'une construction nouvelle.

Les articles des différents guides linguistiques vous permettront d'aller plus loin en traçant les particularités et les difficultés du français.

IV. Le correcteur orthographique et grammatical

Outil phare de la suite, le correcteur avancé d'Antidote analyse chaque phrase de vos textes. Il en fait l'analyse syntaxique et vérifie l'orthographe, la syntaxe, les accords grammaticaux, l'usage, la typographie, et bon nombre d'autres règles d'écriture du français.

IV-A. Lancement du correcteur

Pour lancer l'analyse de votre texte dans Word, il suffit de placer le curseur en début de texte puis de cliquer sur l'icône à cet effet :

Lancement du correcteur dans Word

La fenêtre principale ci-dessous apparaît. Le panneau central reprend le texte avec les signalements et propositions de corrections (tous mots soulignés - et particulièrement ceux qui le sont en rouge - posent problème au correcteur). La partie droite liste toutes les détections en fonction du prismePour aller plus loin : utilisation des prismes sélectionné dans la partie gauche (le prisme de correction linguistique par défaut).

Une première analyse sous le prisme de correction linguistique
Une première analyse sous le prisme de correction linguistique. 13 détections pour commencer…

Dans un navigateur, tel Firefox, les Dvpnautes pourront lancer le correcteur depuis la fenêtre d'édition des messages :

Correction dans l'éditeur de message Developpez
Correction directement dans l'éditeur de message de Developpez.com

Il nous semble aussi intéressant de signaler la possibilité de traiter des documents LaTeX (fichiers avec l'extension .tex) avec Antidote. Dans un éditeur reconnu par Antidote, sélectionnez le texte à corriger et démarrez le correcteur. Le texte est alors isolé des balises LaTeX standards reconnues. Toutefois, quand votre éditeur LaTeX préféré n'est pas reconnu par Antidote (pas de succès ni avec TexMaker, ni avec NotePad++ en tout cas), il ne vous reste plus qu'à copier-coller le fichier .tex dans l'éditeur intégré d'Antidote avant de lancer la correction. Le tout dans un confort très relatif.

Correction des fichiers LaTeX

IV-B. Le processus de correction

IV-B-1. Analyser les détections

Comme nous l'avons vu, le panneau principal de la fenêtre rend compte, sous le prisme de la correction linguistique, de chaque mot erroné ou suspect en le soulignant. Cela va de l'erreur manifeste dont Antidote est à même de proposer une correction (mot souligné en rouge gras) à une simple alerte dont vous devrez tenir compte ou pas (mot souligné en orange fin).

Dans l'exemple ci-dessous, nous passons le curseur de la souris sur le mot mal orthographié « forse » :

Mot mal orthographié

Le mot étant souligné en rouge gras, il s'agit d'une erreur importante qu'Antidote peut corriger seul. L'infobulle qui apparaît donne le mot correctement orthographié ainsi qu'un mot-clé décrivant la nature de la détection (ici une erreur d'orthographe).

Si vous cliquez sur la zone en fond jaune à droite dans l'infobulle, s'ouvre alors un volet avec des explications plus détaillées sur la nature de la détection :

Détails sur la nature de la détection

Dans ce contexte, Antidote vous présente un lien cliquable du dictionnaire des définitions ouvert à la bonne page sur le mot « force ».

Bien entendu, Antidote ne se contente pas de signaler les erreurs grossières, il peut être plus subtil en vous avertissant d'erreurs potentielles (soulignement en orange fin) :

  • un mot inapproprié dans ce contexte ;
  • une confusion possible avec un autre mot ;
  • d'autres graphies possibles ;
  • un mot familier, un anglicisme, etc.
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible

Par moment, le correcteur semble même doué d'intelligence en identifiant correctement le contexte de la phrase comme dans l'exemple ci-dessous où « tâche » ne doit pas être confondu avec « tache » :

Correction contextuelle

Pour autant, Antidote reste un correcteur grammatical et il ne « comprend » pas le sens de la phrase (sa sémantique), mais son thésaurus de cooccurrences sur lequel s'appuie le correcteur, ici sur le mot « tâche », est suffisamment étoffé pour se rendre compte que « tâche lourde et ingrate » est statistiquement plus probable que « tache lourde et ingrate » :

Cooccurrences du mot tâche

IV-B-2. Approuver les corrections

Bien entendu, vous restez maître de la situation et toute proposition de correction doit être approuvée avant de devenir effective dans le texte original.

L'approbation peut se faire en cliquant sur le bouton de correction ou en passant par un menu contextuel (clic droit). Plus rapidement encore, un double-clic sur la correction à approuver.

Approuver une correction

La correction approuvée est alors automatiquement répercutée dans le document original et le mot corrigé est souligné en vert dans la fenêtre principale :

Correction effective dans le document original

Dans l'exemple ci-dessous, le verbe « performer » n'est pas nécessairement fautif (soulignement en orange fin), mais étant d'origine anglaise son usage est critiquable. Si vous voulez y apporter une correction, vous pouvez la saisir directement dans le panneau des corrections. Elle sera automatiquement effective dans le document original.

Détection verbe performer

Vous pouvez aussi pointer la détection dans le document original grâce au menu contextuel :

Modification dans le document original

Une fois les modifications effectuées dans le document original, celles-ci seront mises à jour lorsque vous retournerez dans le panneau des corrections d'Antidote pour poursuivre le travail :

Modification dans le document original

V. Pour aller plus loin : utilisation des prismes

Antidote permet de lancer des analyses sous différents prismes qui mettent en relief différents aspects de votre texte. Le prisme de correction, en séparant le travail linguistique et typographique, signale les fautes ou éléments suspects.

D'ailleurs, si vous quittez la fenêtre Antidote une fois la seule correction linguistique terminée, un message vous invite à poursuivre le travail de correction typographique :

Détections typographiques non corrigées

Mais d'autres prismes offrent des analyses très poussées sous différents angles linguistiques grâce à des filtres.

Panneau des prismes
Le panneau des prismes à gauche

Nous n'allons pas tous les passer en revue ici, mais juste vous en montrer quelques-uns suffisamment significatifs.

Les filtres de révision permettent d'étendre la correction en soulignant des aspects linguistiques particuliers. Par exemple, le filtre de révision nommé Pragmatique permet de révéler les caractéristiques liées au :

  • Qui, noms de personnes ou entités personnalisées ;
  • Combien, éléments numériques du texte ;
  • Quand, éléments temporels du texte ;
  • , lieux géographiques, coordonnées, etc. ;
  • Locuteurs, éléments faisant référence aux locuteurs comme les pronoms personnels je, tu, nous, vous.
Prisme de révision Pragmatique (Locuteur)
14 occurrences, mais douze fois le même locuteur à la première personne du singulier. Vous l'avez reconnu ?

Le filtre de révision Style met en avant les répétitions dans le texte, les phrases trop longues, les phrases sans verbe, etc.

La dernière phrase serait-elle trop longue ?
La dernière phrase serait-elle trop longue ?

Le filtre de révision Sémantique relève des aspects liés au sens du texte. Voyons le cas du petit test ci-dessous :

Prisme de correction (Sémantique)

Dans la première phrase, « souriante » malgré sa connotation positive est pourtant convenablement détectée avec une opinion négative (mot surligné en rouge).

Le cas inverse se produit dans la deuxième phrase où « problème » est fort justement perçu positivement (mot surligné en vert).

Ce filtre qui analyse la distribution des éléments positifs et négatifs du texte peut être utilisé afin d'évaluer la justesse du message à faire passer.

Le filtre de révision Lexique permet de signaler les mots rares, voire inconnus, de repérer des effets de style sur le niveau de langue (soutenu, familier ou argotique), des régionalismes, etc.

Le style familier est plutôt évident, non ?
Le style familier est plutôt évident, non ?

À partir du prisme des statistiques, vous pouvez connaître la répartition des temps de verbe utilisés dans votre texte :

Prisme des statistiques (Temps)
Répartition des temps entre le présent et le passé

Tous ces différents prismes et filtres ne signalent pas nécessairement des détections fautives, mais ils permettent de prendre conscience de certaines caractéristiques de votre texte et de vérifier leur exactitude.

VI. Antidote Édition 9

VI-A. Un nouveau volet de correction « Style »

En plus de la langue et de la typographie, l'Édition 9 s'attaque davantage à la stylistique et propose une nouvelle catégorie « Style » dans le panneau des corrections.

Image non disponible

Lorsque la catégorie « Style » est sélectionnée, le panneau de droite comporte trois catégories de détection de style (Répétitions, Tournures et Vocabulaire) :

Image non disponible

Ci-dessous un exemple d'utilisation de la catégorie « Répétitions ». On sait que des répétitions de mots dans un même voisinage peuvent alourdir le propos. Lorsque vous cliquez sur un mot de la liste à droite, ses occurrences sont surlignées en orangé. Par exemple, le mot « caricaturistes » n'apparaît qu'une fois, mais « caricatures » qui est dans la même phrase est de la même famille et sera repéré comme une répétition grâce à l'option « Mots de même famille » qui est cochée.

Image non disponible

Dans le panneau des options, vous pouvez décocher des catégories de mots à exclure de la détection de répétitions. Vous pouvez également régler l'empan(2) pour élargir ou restreindre l'étendue du voisinage pour le repérage des répétitions.

Bien entendu, dans les détections de style, la notion d'« erreur » n'existe pas. Antidote ne fait que des propositions afin de vous aider à peaufiner votre texte, l'utilisateur reste maître et décide de tenir compte des propositions ou non selon leur pertinence.

Dans la copie d'écran ci-dessous sont signalés (dans une myriade de couleurs qui ne rend pas le repérage si évident en fin de compte) les problèmes de tournure de phrases.

Ici :

  • une phrase longue (46 mots) ;
  • une cascade de compléments, d'… du… de… de…, dans la phrase « il y a de nombreuses photos d'autres visiteurs du célèbre hôtel de la capitale de Cuba. »
Image non disponible
Phrases longues, cascades de compléments, tournures passives, impersonnelles ou participiales, etc.

Un dernier exemple dans la catégorie « Vocabulaire », avec une proposition d'Antidote pour éviter un pléonasme :

Image non disponible
Dans la catégorie « Vocabulaire », une proposition d'amélioration est faite sur le verbe « commémorer » qui est un pléonasme dans le contexte de la phrase.

VI-B. Un module optionnel pour l'anglais

Pour donner un aperçu de ce module, l'extrait de texte ci-dessous dans Microsoft Word comporte un paragraphe en français et une proposition de traduction en anglais (Antidote n'est pas un traducteur automatique, ne rêvez pas !).

Image non disponible
Intégration d'Antidote dans Microsoft Word

Lançons le correcteur à partir de l'icône habituelle de l'onglet Antidote :

Image non disponible
Antidote Édition 9 avec le module anglais en action sur un texte bilingue

C'est la grande nouveauté de cette édition, munie du module anglais (optionnel) qui identifie automatiquement les langues anglaise et française des deux paragraphes. Ici, la langue dominante est le français, et le paragraphe en anglais est signalé avec une zone bleue dans la marge gauche portant la mention « en ». Bien entendu, les signalements et les propositions de correction dépendent de la langue détectée.

Image non disponible
La liste des détections du panneau signale les erreurs dans les deux langues.

Du coup, dictionnaires et guides font aussi cohabiter les deux langues dans la même interface et il suffit de basculer en cliquant sur l'onglet de la langue souhaitée. Ci-dessous, le dictionnaire ouvert sur le mot vedette « Confucius » dans les deux langues (Eh oui, le dictionnaire des définitions comprend aussi les noms propres) :

Image non disponible
« Confucius » en français…
Image non disponible
… et en anglais.

Le correcteur orthographique et grammatical du module anglais n'a alors rien à envier à son équivalent en français :

Image non disponible
Image non disponible

Pour les utilisateurs francophones, ce module peut devenir un assistant de traduction en langue anglaise tenant compte de vos difficultés typiques :

Image non disponible

VI-C. De petits plus…

En tout, ce sont plus de 50 nouveautés apportées dans cette Édition 9 et il est difficile d'en faire une synthèse complète dans cet article de présentation.

On notera encore parmi ces nouveautés :

- le panneau des précisions :

Image non disponible

À droite dans le dictionnaire des définitions, cette nouvelle colonne apporte diverses informations supplémentaires sur le mot vedette : étymologie du mot, fréquence relative d'apparition, difficultés, variantes ainsi que des liens vers Wikipédia, l'Office québécois de la langue française et le portail linguistique du Canada ;

- la recherche par critères plus puissante : par nombre de syllabes, par connotation positive ou négative, et un nouveau critère « donnée encyclopédique » pour chercher des noms de personnages, de pays ou de villes.

Image non disponible
Recherche multicritère : mot commençant par « pr », moins de quatre syllabes et une connotation négative. Le vainqueur : « problème ».

VII. Conclusion

Dans cette courte introduction, nous avons notamment présenté le correcteur orthographique et grammatical avancé d'Antidote.

Nous n'avons d'ailleurs pas évoqué certaines fonctionnalités telles que la technologie Anti-Oups! qui vérifie vos courriels avant de les envoyer et même de vous avertir si une pièce jointe mentionnée dans le texte semble avoir été oubliée.

Mais plus globalement, les différents dictionnaires (avec la possibilité d'intégrer le Visuel intégré, des illustrations grand format), les guides linguistiques et les nombreux prismes de correction, de révision et d'inspection s'appuyant sur un très vaste corpus d'ouvrages reconnus font d'Antidote un logiciel complet d'aide à la rédaction du français.

VIII. Témoignages des membres de Developpez.com

« Bien entendu, pour les relectures orthographiques, Antidote se révèle un outil de productivité très efficace. Il permet de dégager rapidement les fautes les plus courantes, mais aussi d'avertir d'erreurs potentielles plus subtiles.
Pour autant, il n'est pas omniscient, il peut détecter des fautes là où il n'y en a pas et en oublier d'autres. Ce qui fait qu'Antidote doit rester à sa place, celui d'assistant, car rien ne vaut encore le correcteur humain ;-)
Au hasard des corrections ou d'un accroc sur un mot, il m'arrive d'aller plus loin dans les guides ou dictionnaires. Cela me permet de réviser certaines règles ou d'en découvrir d'autres, et là je continue d'en apprendre tous les jours.
Il faudra aussi que je passe mes articles sous les différents prismes un jour, cela pourrait être révélateur… » f-leb


« En tant que membre de la rédaction de Developpez.com, je suis amené au quotidien à écrire et publier des articles qui seront lus par des millions d'internautes. De ce fait, je dois accorder une attention particulière à l'orthographe.
C'est pourquoi il me fallait un assistant pour déceler rapidement des fautes d'inattention. Après avoir testé plusieurs outils, j'ai finalement adopté Antidote que je trouve assez performant et riche sur le plan fonctionnel, comparé à ses concurrents.
En dehors du correcteur, il met à disposition un dictionnaire et un guide assez complet. Ce qui en fait également un outil d'apprentissage, qui permet de réviser certaines notions et d'en apprendre.
Toutefois, il faut éviter d'avoir une "confiance aveugle" en l'outil. Il peut ne pas détecter toutes les fautes, ou en détecter où il n'y en a pas. Donc, l'utilisateur doit toujours rester vigilant lors des corrections. » Hinault Romaric

IX. Remerciements

Je remercie ClaudeLELOUP, milkoseck et Hinault Romaric pour leur relecture et leurs commentaires avisés qui ont permis d'améliorer cet article.

Je remercie Antidote pour ses corrections orthographiques Image non disponible, mais également ClaudeLELOUP et milkoseck pour une dernière vérification (on n'est jamais à l'abri).

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   


Association statistiquement les plus fortes de combinaisons lexicales remarquables avec le mot sélectionné.
Empan : distance maximale entre deux termes qui seront considérés comme se répétant.

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2016 f-leb. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.